Pages

Bandeau théière calli

Bandeau théière calli

lundi 29 avril 2013

Fei Bai et Henri Michaux

Il m'a semblé voir un parallèle entre la calligraphie FEI BAI ("Vol Blanc")
de la dynastie chinoise HAN, ci-dessous à gauche, en blanc sur fond gris :

 

et celle, toute imaginaire, d'Henri MICHAUX
ci-dessous à droite et noir sur fond blanc :



  Qu'en pensez-vous ? 

Henri Michaux (1899-1984)

"J'écris pour me parcourir. Peindre, composer, écrire: me parcourir. Là est l'aventure d'être en vie" affirme Henri Michaux dans Passages (1950). Toute l'oeuvre de ce poète belge consiste en une périlleuse traversée de ce qu'il appelle "l'espace du dedans".

Michaux, qui a abandonné des études de médecine pour devenir matelot avant d'entrer en collision avec les mots, explore l'intérieur, son intérieur, le nôtre, comme un territoire à explorer, une coquille qui renferme des événements minuscules ou spectaculaires.

Ecrivain, dramaturge et poète, Henri Michaux est passé par des expériences hallucinogènes dont il s'est servi pour ses observations et pour approcher du domaine de la magie ou de la folie, pour sortir des contraintes du "dehors". Il s'aperçoit que ce procédé n'est qu'un "misérable miracle" et abandonne ses tentatives.

Insatisfait, Michaux se sent un homme précaire ; il est pourtant un homme complet qui veut à tout pris se remettre en question et appréhender de nouvelles façon d'être et de vivre. On sent comme une privation, une division interne qui se trouve en mouvement constant.

Le style "Fei Bai" 

La calligraphie chinoise se retrouve sous 5 styles principaux (scribe, sigillaire, régulier, semi-cursif, cursif). Il en existe pourtant d'autres. Le style "Fei Bai shu" est l'un d'eux.  Fei (飞) veut dire vol et Bai (白)veut dire blanc. Ce style utilise des effets de dégradés et de relief et il se trace avec l'aplat du pinceau et non la pointe. C'est un célèbre calligraphe de la dynsatie Han (-206 à 220), Cai Yi, qui l'a utilisé pour la première fois.

Très populaire sous les dynasties Han et Wei, puis Tang (618-907), le Fei Bai Shu s'est inspiré des artisans peintres en bâtiments qui utilisaient pour badigeonner les murs des fleurs trempées dans du citron. A l'époque des "3 Royaumes" (220-265), Wei Dan, l'empereur GaoZong et OuYang Xun étaient connus pour utiliser cette façon de mouvoir le pinceau dans leurs beaux écrits, de même que l'empereur TaiZong et l'impératrice Wu Zetian.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez votre commentaire ici