Pages

Bandeau théière calli

Bandeau théière calli

lundi 29 avril 2013

Les Clés et l'ordre des traits

Lorsqu'on parle de "clé", en matière de caractères chinois, il s'agit de caractères de base que l'on peut utiliser seuls ou associés à d'autres clés pour former un caractère complet. La clé comporte en général un ou plusieurs sens globaux.

Le mandarin ou chinois unifié comporte 214 de ces radicaux, qu'il est impératif de bien connaître dans la mesure où ils constituent le socle de tous les sinogrammes. Vous en trouverez la liste sur :
http://www.chine-nouvelle.com/ressources/radicaux.html
Les clés sont répertoriées selon le nombre de traits qui les composent. On commencera par apprendre les clés ou racines comportant un trait unique (il en existe 6) :

Ci-dessus : yi(1) = le chiffre 1
On continuera avec les clés de 2 traits. Il en existe 22. Par exemple ren(2) = homme/humain :
Ren(2) peut se dessiner de plusieurs façon selon qu'il est placé dans la partie gauche ou supérieure d'un caractère. Viennent ensuite ceux de 3 traits, qui sont au nombre de 30. Exemple kou(3) = bouche/entrée :
Ainsi que toutes les autres clés, celle-ci peut être utilisée dans plusieurs centaines d'idéogrammes, tel que celui qui signifie "Bonheur".

Le dernier et 214ème idéogramme de la liste des clés est celui représentant l'instrument à musique flûte () ; il comporte 17 traits.

L'ordre de traçage des traits a aussi son importance car on ne trace pas les caractères n'importe comment. Il est essentiel de respecter l'ordre préétabli.
On distingue traditionnellement 8 traits fondamentaux (16 en tout) pour écrire les caractères chinois :

- trait horizontal
- trait vertical
- le point (un segment très court isolé)
- le crochet
- les obliques
- le relevé (montant de gauche à droite)
- le jeté (descendant de droite à gauche)
- le jeté court
- l’appuyé (descendant de gauche à droite)

Le caractère doit s'écrire dans un carré virtuel toujours de même taille quelque soit le nombre de traits (un ou 18!). L'ordre d'écriture des traits est de haut en bas et de gauche à droite, trait horizontal avant le vertical.

Dans la calligraphie chinoise, il existent 8 traits fondamentaux, qui servent à composer des symboles simples appelés clés, et ces clés, assemblées, composent les Sinogrammes.

L'ordre de traçage des traits est d'une importance incontournable dans l'écriture chinoise et dépend du caractère tout en respectant certaines règles. On trace les traits du haut vers le bas, de gauche à droite, les traits verticaux, puis les traits horizontaux.
Voici le symbole "yǒng", qui signifie "éternité", et qui contient les 8 traits fondamentaux.



Le caractère yong les traits de la calligraphie chinoise

En réalité, lors du tracé de ce caractère, les traits 2, 3 et 4 sont tracés sans que le pinceau soit totalement relevé. Il en est de même pour les traits 5 et 6. Notez qu'en calligraphie, il n'existe pas deux traits absolument identiques.

Les traits sont tracés avec finesse et respiration. Un point n'est pas le simple résultat du contact bref du pinceau sur le support mais nécessite une accroche légère, un rythme équillibré du pinceau et un appui marqué vers la fin du trait, qui doit revenir légèrement en arrière. Le pinceau fait des marques d'allers-retours quasi subliminaux à l'intérieur des points et des traits. Lorsqu'on exécute un crochet, le pinceau doit faire une pause, changer de direction sur place, puis se relever rapidement en formant ce que des calligraphes nomment une "tête de canard". Exemple de traits de base :

Les traits de la calligraphie chinoise

 Chaque trait ou groupe de traits porte un nom :
  1. Point (点 diǎn, petite tache):
  2. Barre horizontale (横 héng, trait vers la droite) :
  3. Barre verticale (竖 shù, trait vers le bas) :
  4. Diagonale gauche (撇 piě, qui tombe à gauche) :
  5. Courbe à droite (捺 , s'appuyant vers le bas) :
  6. Crochet final (钩 gōu, crochet) :亅 乚
  7. Courbe à gauche (弯 wān, courbé) : différents types (ex. chiffre 7 = 七 - qi(1))
  8. Remontant (提 , remontée) :
Les liens importants, relatifs à cet article :
Wikipédia : sinogrammes
Wikipédia : les huit principes de yǒng
  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez votre commentaire ici