Pages

Bandeau théière calli

Bandeau théière calli

samedi 14 septembre 2013

Le serpent QI - 百步蛇 (bǎi bù shé)

百步蛇 (bǎi bù shé) = Serpent aux cent pas

Extraits de "LA MONTAGNE DE L'AME", de Gao XINGJIAN, prix nobel de littérature. Chapitre 30 (pages 235 à 241).

Depuis longtemps j'avais entendu des légendes sur le célèbre serpent qi et son terrible venin. A la campagne, on le nomme souvent le Dragon des Cinq Pas, car on prétend que sa morsure entraîne la mort d'un homme ou d'une bête avant qu'ils aient eu le temps de parcourir cinq pas. D'autres disent que l'on a peu de chance d'en réchapper si l'on passe à moins de cinq pas de lui. Il est certainement à l'origine du proverbe "Le plus puissant des dragons ne peut venir à bout du premier serpent terrestre." Chacun s'accorde à dire qu'il est différent des autres serpents venimeux. Même le serpent à lunettes, tout dangereux qu'il est, peut facilement être effrayé par l'homme. Lorsqu'il attaque, il faut tenir la tête levée le plus haut possible et se redresser en criant pour le terroriser. Quant on le rencontre, on peut très facilement s'en protéger en jetant quelque chose à côté de lui. Si l'on n'a rien à jeter, il suffit de lancer ses chaussures ou son chapeau et de filer au moment où le serpent les attaque, croyant avoir affaire à sa proie. Mais, quand on rencontre un serpent QI, dans huit ou neuf cas sur dix, il attaque avant qu'on ait eu le temps de le voir.


Dans le sud de l'Anhui, j'ai entendu des histoires presque mythiques sur ce serpent. Elles racontent qu'il est capable de s'organiser en ordre de bataille et qu'il délimite son territoire à l'aide d'un fil plus fin que la toile d'une araignée. Si un animal le touche, il l'attaque, aussi rapide que l'éclair. Rien d'étonnant si partout où vit ce serpent circulent toutes sortes de paroles incantatoires. On dit qu'elles ont un pouvoir protecteur si elles sont récitées en silence, mais que les montagnards ne les transmettent pas aux étrangers....

Les habitants du chef-lieu de district, peu habitués à la montagne, m'ont raconté des choses encore plus effrayantes : ces serpents mordraient même à travers les chaussures en cuir, et ils m'ont conseillé d'emporter un médicament antivenimeux même si, en réalité, il n'a guère d'effet sur le serpent QI.

Le narrateur raconte ensuite l'histoire d'un paysan qu'il a renontré sur la route menant de Dunxi à Anqing, qui s'était coupé la main après avoir été mordu, de sorte qu'il était toujours en vie. "Perdre une main contre la vie, avait-il dit, ça vaut la peine non ? Même la mante religieuse est capable de se débarraser de ses pinces quand elle n'arrive pas à se dégager... Les hommes valent-ils moins que les insectes ? Le renard aussi peut se ronger une patte pour s'échapper quand il est pris au piège. L'homme est bien aussi fort que le renard."

Pour en revenir au serpent et reprendre un extrait descriptif deux pages plus loin :

...Leur nom scientifique est Agkistrodon Acutus. Les deux spécimens étaient longs d'un mètre et moins gros que le poignet, leurs queues très effilées. Leurs corps étaient couverts de motifs triangulaires marron foncé et gris alternant d'une manière peu nette. Une autre appellation populaire leur donne le nom de "serpent échiquier". Lovés sur une pierre en montagne, ils ressemblent à une motte de terre. Quand on les examine de près, leur tête triangulaire marron terne, leur museau pointu terminé par une écaille en forme d'hameçon, leurs yeux mornes, leur confèrent un aspect comique de cupidité qui évoque immanquablement un personnage de clown de l'opéra de Pékin. En fait, ils ne se fient pas du tout à leur vue pour repérer leurs proies. Entre le museau et les yeux est logée une cavité qui sonstitue un organe sensible à la chaleur, particulièrement aux rayons infrarouges. Ils peuvent ainsi mesurer à trois mètres alentour un changment d'un vingtième de degré dans la température. Il suffit qu'un animal ayant une température plus élevée que la leur apparaisse dans les environs pour qu'ils le détectent et l'attaquent.

Note de BB : Le serpent QI fait partie des vipères, sous famille des crotales, et est considéré comme le serpent le plus dangereux d'Asie de l'Est. Il est également utilisé en médecine chinoise (à doses infimes, bien sûr) pour soigner l'arthrose et la fatigue musculaire.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez votre commentaire ici