Pages

Bandeau théière calli

Bandeau théière calli

samedi 17 septembre 2016

L'écriture sigillaire

Comme son nom l'indique, l'écriture sigillaire, ou "Zhuan Shu", provient de son utilisation sur les sceaux. On peut la voir encore sur quelques bronzes antiques qui remontent à la dynastie des Zhou de l'Est, du VIIIe siècle avant notre ère.




Ce style d'écriture est communément divisé en deux : le grand et le petit sceau ou sigillaire. Le grand sceau (大篆da zhuan) comporte encore certains caractères qui remontent aux dynasties précédentes, connues sous le nom de "Jia Gu Wen" (甲骨文), qui veut dire écriture sur os ou carapace, dont on a pu justement retrouver des gravures sur des carapaces de tortues ou encore sur des os d'omoplates et dont certains vestiges datent de plus de 3.000 ans. Contrairement à ce que certains ouvrages ont laissé croire, il semblerait que leur origine ne soit pas divinatoire mais médicinale. Le petit sceau (小篆 xiao zhuan), quant à lui, se retrouve postérieurement à l'unification de la Chine pendant la dynastie Han, qui débute en 221 avant J.-C.



Peu à peu les idéogrammes se transforment et un nouveau style d'écriture est utilisé dans les documents officiels : celui des scribes, ou "Li shu", dont les traits sont plus proportionnés et tiennent chacun dans un carré imaginaire.. Ce style sera transformé progressivement jusquà devenir, sous les Han, l'écriture régulière, ou "Kai shu", que l'on continue d'utiliser de nos jours, en même temps que des variantes plus artistiques



Avec le temps, les calligraphes successifs ont permis une écriture plus légère, que l'on nomme l'écriture courante, puis ont apporté une note artistique et plus personnelle, avec la Cursive, au tracé plus rapide et presque lié.





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez votre commentaire ici