Pages

Bandeau théière calli

Bandeau théière calli

lundi 20 mai 2013

Wang Dongling - 王冬齡


Après le décès de Mao en 1976 et le début de libéralisation du contrôle politique, les artistes chinois ont commencé à se lancer dans l'expérimentation de différents supports. Beaucoup d'entre eux furent influencés par  les mouvements occidentaux. En 1985, des artistes qui se faisaient appeler les "calligraphes modernes" ont exposé leurs oeuvres à Beijing. Leur abandon des règles strictes de composition et l'utilisation nouvelle du pinceau, qui faisait plus penser à de la peinture contemporaine et à de la chorégraphie qu'à de la calligraphie classique, a quelque peu surpris les visiteurs. Une nouvelle vague de calligraphes était née, se libérant du joug d'un académisme séculaire.

Parmi ces précurseurs du "mouvement expérimental de l'encre" : Wang Dongling. Né en 1945, à la fois peintre et calligraphe, cet artiste, qui a séjourné aux USA, où il a étudié l'Art moderne occidental, enseigne à présent à la "Chinese Art Academy".

 Ci-dessus : "La porte mystérieuse"
(utilisation du style sygillaire)

Wang Dongling a élevé la forme gestuelle au-dessus du contenu. Ceci étant, Wang continue de s'intéresser à la calligraphie traditionnelle ; il marque une certaine emphase dans l'acte d'écriture considérée comme expression de la relation entre l'Art et le corps : il a montré son utilisation non seulement des brosses, mais aussi des mouvements de ses doigts, de ses poignets, de ses bras et de tout son corps. Et puisque l'on parle de corps, sans doute est-il utile de noter qu'il n'hésite pas parfois à utiliser celui de la femme pour magnifier ses oeuvres.


L'artiste participe régulièrement à des démonstrations événementielles où il calligraphie des poèmes sur des supports de papier de riz de très grandes tailles posées à même le sol,  que ce soit en extérieur ou en intérieur. Ses happenings amènent toujours beaucoup de spectateurs et de journalistes.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez votre commentaire ici