Pages

Bandeau théière calli

Bandeau théière calli

mercredi 8 mai 2013

Lire et écrire le chinois - Larousse

Qu'est-ce qui m'a amenée à m'intéresser à la culture chinoise ? Lors d'une manifestation sur la Place de la Comédie (Montpellier), j'ai sympathisé avec un étudiant  et nous avons longuement discuté ensemble. Au moment de partir, il m'a demandé si ça me dirait d'apprendre le mandarin, car nous parlions un peu de la Chine. L'idée, à laquelle je n'avais jamais pensé, me plaisait bien, tout d'un coup. Il a alors sorti un livre de son sac et insisté pour que je le prenne en cadeau. Je n'ai pas eu trop le temps de comprendre. Je l'ai remercié et il est parti à toute allure car il était en retard à un rendez-vous. Je ne l'ai jamais revu et je ne sais toujours pas pourquoi il m'a offert ce livre.

Le livre, le voici :

LAROUSSE Langues orientales
Lire et écrire le chinois
Édition : 2007 - 192 pages - Format type Poche


Intriguée par ce geste, qui me semblait correspondre à une sorte d'appel du destin, j'ai commencé à lire le livre dès mon retour à la maison. Étonnamment, il n'y est que peu question de la façon de prononcer ; c'est vraiment l'écriture qui est mise en avant.

Ce livre d'apprentissage est une méthode simple pour s'initier rapidement aux caractères chinois. C'est ainsi que je me suis un peu familiarisée avec les calligrammes qui n'étaient jusque là que du Chinois pour moi. Fondée sur la curiosité et le plaisir d'apprendre, la méthode, qui comporte des activités corrigées et des mini-tests d'auto-évaluation, fait avancer pas à pas, au rythme qui nous convient et à partir de thèmes logiques. On commence par s'intéresser aux origines de l'écriture, puis on apprend à tracer des caractères, puis des mots : nombres, dates, signes et repères, puis les loisirs. Un double lexique bilingue en fin d'ouvrage permet de retrouver à tout moment le sens d'un caractère ou d'un mot.


Je recommande cet ouvrage à quiconque souhaiterait s'initier à la langue chinoise. Grâce à lui, je me suis renseignée pour trouver des cours de calligraphie chinoise et c'est ainsi que j'ai fait la connaissance d'une calligraphe aux dons pédagogiques évidents : Sophie Liottier, qui est devenue mon amie, puis Sun ShanShan, maître calligraphe issue d'une longue lignée de grands calligraphes. C'est ainsi également que j'ai fini par m'inscrire à des cours de mandarin et j'espère bien un jour être capable de tenir une conversation digne de ce nom pour pouvoir enfin partir visiter une portion intéressante de la Chine. J'ai d'ailleurs rendez-vous à Beijing dans trois ans avec un ami qui habite.... en Nouvelle-Zélande !




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez votre commentaire ici