Pages

Bandeau théière calli

Bandeau théière calli

vendredi 22 janvier 2016

Le promeneur d'oiseau


Le Promeneur d'Oiseau
Film franco-chinois du réalisateur Philippe MUYL



Synopsis : 
Un jeune couple de bourgeois aisés et très actifs doit s'absenter pendant quelques jours mais la nounou de leur petite fille ne peut pas se libérer pour s'en occuper. C'est au grand-père paternel de la fillette qu'échoit cette responsabilité. Le vieil homme avait entre-temps prévu un voyage jusqu'à son village natal pour libérer, après 18 ans de compagnie, son oiseau, un "huamei" car c'est une promesse qu'il avait fait à son épouse depuis décédée. Il emmène donc la petite Renxing avec lui.

Un aléa dans le voyage -un accident d'autocar- leur fait prendre des chemins de traverse et c'est ainsi que commence ce joyeux road movie initiatique.

Mon avis :
Un très joli film au beau visuel, une fable d'aujourd'hui qui montre les périgrinations d'un vieil homme et de sa petite-fille pour arriver au bout de la route, c'est-à-dire à la libération, par l'accomplissement d'un vœu qui ouvre le cœur et l'esprit, un retour vers ses racines, vers l'essentiel de soi-même.

La petite Renxing joue à merveille la boudeuse gâtée qui snobe son papy tout en gardant les yeux rivés sur sa tablette et son portable. Le cheminement à travers la forêt, le long de la rivière, une nuit à la fraîche dans une caverne vont tout chambouler. Peu à peu Renxing découvre la nature qui l'entoure et semble renaître des cendres invisibles du progrès mondialiste. Un retour vers sa vraie nature, oubliée ou même jamais explorée. Le cheminement de la petite fille, initié par son grand-père, amènera les parents à se poser eux aussi aussi les bonnes questions.

Si l'histoire est simple, son traitement est 1) visuellement très réussi, 2) psychologiquement valable, 3) empreint de tendresse, 4) teinté d'un humour léger. Il y a une morale, certes, mais c'est notre regard, aidé par le réalisateur, qui arrive à trouver l'essentiel dans toutes les petites choses de la vie.

Fiche technique :
  • Date de sortie : 2014
  • Réalisateur : Philippe MUYL (Fr.)
  • Co-production : Stellar Mega Films, EnVision Films et Pan Eurasia Films
  • Langue de tournage : chinois et français
  • Lieu de tournage : RPC
  • Image : Sun Ming
  • Musique : Armand Amar
  • Montage : Manuel De Sousa, Kako Kelber
Distribution :
  • Li Bao Tian : Zhu Zhi Gen (le grand-père)
  • Xin Yi Yang : Ren Xing (la petite fille)
  • Li Xiao Ran : Ren Quan Ying (la mère)
  • Qin Hao : Zhu Chong Yi (le père)





L'oiseau en cage :
Il s'agit d'un "Hua Mei" - 画眉 - qui veut dire "sourcils dessinés" : le contour de ses yeux est orné d'un profond trait jaune ou blanc. NB : "Hua Mei" est également le nom qui a été donné à un bébé panda né en captivité en Chine.

En français : Merle à lunettes (en latin : "Turdus Nudigenis").

Le merle à lunettes est une espèce qui vit principalement aux abords des forêts du nord de l'Amérique du Sud (Colombie, Vénézuela, Guyane, Surinam). Son chant, une série de phrases douces et flûtées et de trilles sonnants avec quelques pauses, est mélodieux. Il chante plus volontiers entre avril et août. Mais il sait aussi miauler comme un chat ou émettre des sons plus claquants et rythmés ; il paraît qu'il sait aussi coasser comme une grenouille (c'est son cri de contact). Le merle est en général réputé pour apprendre facilement de nouveaux chants.

Le merle à lunettes est timide, mais il peut devenir agressif quand il défend sa nourriture ou son territoire. Lorsqu'il se sent vraiment menacé, il essaie de se fondre dans les couleurs du tapis de feuilles mortes, ou alors de s’envoler en rasant le sol vers le couvert de la végétation afin de s’y cacher.

Si vous voulez entendre des enregistrements de chants de "Hua Mei", c'est ici : http://www.xeno-canto.org/species/Turdus-nudigenis

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez votre commentaire ici