Pages

Bandeau théière calli

Bandeau théière calli

mercredi 17 juillet 2013

Le Yin et le Yang

Le Yin et le Yang représentent une opposition créatrice ; c'est l'image du monde composé de deux forces opposées et complémentaires à la fois. Dans ce principe, toute vie passe d'une force à l'autre puis de l'autre à l'une dans un mouvement perpétuel. La médecine chinoise est fortement imprégnée de cette idéologie. Cette théorie s'intègre au paradigme du Qi et à une vision d'un monde taoïste.



Minéral (labradorite), translucide et lumineux pour une partie, animal (cuir), souple et sombre pour l'autre, j'ai créé mon Yin-Yang fétiche ci-dessus.
Il vous plaît ?

Le paradigme du Qi décrit l'univers comme étant le produit d'une énergie fondamentale constituée de souffles en mouvement et se modifiant en fonction de phases successives de contractions et d'expansions.

La vision taoïste présente l'univers en constante expérimentation, dans lesquelles deux forces s'opposent et s'attirent :

  • Le Yang ou souffle dynamique, élément viril associé à la transformation et à la multiplication, ainsi qu'à la force créatrice des esprits, est en union avec le ciel, la pureté, le feu, le soleil, l'extérieur, le printemps et l'été, le jour, l'expansion.
  • Le Yin, ou souffle passif, élément féminin structurant et stabilisant, associé à la trame matériel des essentiels, est uni à la terre, l'impur, le froid, le nord, la lune, la nuit, l'intérieur, l'automne et l'hiver, la contraction.

Yin et Yang s'opposent sans cesse, passant par différentes phases d'expansion et de contraction, à l'instar de notre univers. Dans la médecine chinoise, le corps humain est est ordonné selon le même principe universel. Selon celui-ci, la vie émane de tensions entre le Yin et le Yang originels (esprits et essences), qui doivent être stimulés par les saveurs (Yin) et les parfums (Yang), par les aliments (Yin) et les Qi contenus dans l'air (Yang). L'action des viscères se répand dans le corps à travers un réseau de méridiens qui se polarisent en Yin ou en Yang selon qu'ils sont enracinés dans les entrailles ou dans les organes et selon qu'ils circulent sur les faces antéro-médianes (Yin) ou postéro-latérales (Yang) du corps humain.

Source : Mc Carthy R.A. et Warrington E.K. "Neuropsychologie cognitive, une introduction clinique", 1994 (PUF). Via : passeportsante.net



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez votre commentaire ici