Pages

Bandeau théière calli

Bandeau théière calli

mercredi 8 février 2017

La danse des éventails

L'origine de la danse des l'éventails chinois 扇子舞 (shànzi wǔ) est très probablement rituelle et ses mouvements élaborés n'ont, pense-t-on, que peu changé depuis 4.000 ans. Utilisé comme protection contre le soleil ou les vents de sable, les éventails utilitaires étaient conçus à partir de grandes feuilles, de plumes, de bambou, voire de jade dans certains cas, ou encore de soie ou papier ; ceux que l'on utilise pour la danse sont principalement en tissu ou en papier. 

L'histoire de cette danse cérémonielle remonterait à l'âge néolithique, à l'époque des Yang Shao, au IVe millénaire avant notre ère. Dans le courant du Xe siècle, la pratique s'est scindée en deux types distincts : civil et militaire. De nos jours, les ethnies minoritaires de Chine ont développé chacune une danse propre à leur culture et des variantes existent également dans plusieurs pays d'Asie.

La chorégraphie de chacune de ces danses, la plupart du temps effectuées par plusieurs danseurs ou danseuses, n'est pas due au hasard, les mouvements minutieux ont tous un sens bien précis, d'où l'importance de chaque détail. Dans le style Yang Ge, les danseurs sont costumés et maquillés de façon prononcée ; leurs gestes amplifiés sont une sorte de mime exagéré d'une scène, que celle-ci soit tirée de la vie agricole ou d'une intrigue historique ou amoureuse.

Voici un extrait d'une danse de l'éventail, dansé par une étudiante de l'Université des Sciences Electroniques et Technologiques de Chine à Chengdu. Le spectacle était organisé par l'Institut Confucius de Montpellier hier soir.





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez votre commentaire ici