Pages

Bandeau théière calli

Bandeau théière calli

jeudi 6 août 2015

Quand la Chine s'éveillera...




"Quand la Chine s'éveillera, le monde tremblera". Cette citation que l'on attribue, malgré le manque de trace écrite, à Napoléon, est le titre d'un ouvrage incontournable sur la Chine des années 70, édité en 1973* chez Fayard.

L'auteur n'est autre que l'homme politique, anthropologue et diplomate Alain Peyrefitte, qui dirigea en 1973 une longue mission d'études en Chine, en tant que ministre de la culture, à l'invitation du gouvernement chinois de Chou-En-Laï, premier ministre de Mao Zedong. Cette visite a certainement eu lieu peu avant celle du président Pompidou à Mao qui a pris place elle aussi en 1973.

Homme cultivé et curieux, diplomate dans l'âme, Alain Peyrefitte nous dresse, d'après ce qu'il a vu et entendu, mais aussi agrémenté par des ouvrages de référence, un portrait d'une Chine nouvelle qui a fait table rase des traditions et du fonctionnement même de toutes les sociétés telles que nous les connaissions. Pour ne pas risquer de retomber dans les affres d'un "révisionnisme" jugé insupportable et nuisible au peuple car n'épousant pas les préceptes de base du Petit Livre Rouge, les gouvernants du pays ont mis en place une machine où tous les rouages ont été démontés pour être remontés selon un ordre unique, celui de la ligne Mao Zedong. Un travail de mille titans, mené à la baguette de l'idéologie.

Tous les aspects de la société sont passés au crible du regard pertinent du ministre français : éducation, industrie, agriculture, armée, culture. A l'écoute de chacun de ses interlocuteurs, ouvert mais toujours critique, Peyrefitte a su nous faire comprendre les enjeux politiques et économiques -mais aussi idéologiques- qui ont amené l'ancien Empire du Milieu a jeter aux oubliettes toutes traces d'un passé jugé anti-prolétaire, c'est-à-dire pour la nouvelle Chine anti-Chinois.

Impossible de résumer un ouvrage aussi dense. Je ne puis que conseiller sa lecture à un plus grand nombre de ceux d'entre vous qui s'intéressent à l'avènement du socialisme à la chinoise.


* La mention de l'édition indique 1973 et pourtant j'ai pu noter, page 428, une note de bas de page où il est fait état d'événement postérieur : "Mais cette évolution ne se fera pas sans à-coup ; après une libération culturelle en 1972-73, la musique étrangère a été de nouveau violemment critiquée en 1974-75".

__________

Pour le contexte historique :

Ci-dessous, vidéo de la conférence de Presse du président Pompidou en Chine, en 1973, lors de sa visite officielle dans le but de préparer la France et la Chine à une plus grande indépendance face aux deux super puissances qu'étaient les USA et l'Union Soviétique. Document INA.





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez votre commentaire ici