Pages

Bandeau théière calli

Bandeau théière calli

lundi 27 juillet 2015

Vive la paix !




"Les occidentaux de Pékin n'ont pas oublié la mésaventure arrivée il y a quelques années à un Mexicain de passage. Logé à l'Hôtel de la Paix (Ho-p'ing Pin-kuan*),  ce Mexicain était allé se promener seul en ville. Au cours de son séjour, il avait été bercé du slogan en vogue : Vive la paix (Ho-p'ing Wan-sui**). Ne sachant comment retrouver son chemin, il se dirige vers une station de vélos-pousse.

Au lieu du nom de son hôtel, il indique au conducteur l'expression qui chante à son oreille*** : vive la paix. Le cycliste répond gravement : Ho-p'ing Wan-sui : Le Mexicain répète plus fort la même formule. Le Chinois la répète à son tour ; il hausse le ton, ne voulant pas être en reste sur les convictions pacifistes de cet étranger. Le Mexicain détache les syllabes, crie comme s'il parlait à un sourd. Les conducteurs de cyclo-pousse reprennent ensemble : Ho-p'ing Wan-sui ! Des passants s'attroupent et clament en choeur : Vive la paix ! Une manifestation de masse s'improvise, jusqu'à ce qu'un Chinois parlant espagnol tire le Mexicain de ce mauvais pas.

Les chinois donnent à chaque instant l'impression d'être à la fois calmes et au bord de l'enthousiasme collectif; souriants et prêts à se déchaîner ; réservés et disponibles pour la manifestation de masse.


Les moyens de communication utilisés par le Parti et les thèmes politiques qu'il lance les tiennent dans un état de mobilisation permanente. Quelle force, imprévisible et inquiétante..."

Extrait de "Quand la Chine s'éveillera...", Tome 1, d'Alain Peyrefitte (Ed. Fayard, 1973)
Chapitre IX - INFORMATION ET COMMUNICATION - 1. - Former plus qu'informer.


*     和平             - hépíng pínguan
**   和平万岁        - hépíng wànsuì

*** A. Peyrefitte explique dans ce chapitre que la propagande idéologique est propagée par tous les moyens possibles : radio, télévision (peu de chinois en ont dans les années 70), affichages, réunions, hauts-parleurs dans les rues, les cours et les usines... et de façon non seulement très répétitive mais de manière que l'on ne peut lui échapper. C'est à un message récurent dans les hauts-parleurs que l'auteur faisait ici référence.


2 commentaires:

Laissez votre commentaire ici