Pages

Bandeau théière calli

Bandeau théière calli

lundi 29 septembre 2014

La journée Confucius à Montpellier

Comment vous résumer cette journée d'anniversaire de l'Institut Confucius qui a eu lieu samedi dernier sur l'Esplanade ?

Le programme commençant officiellement à 10h du matin, j'étais là pile à l'heure car je ne voulais pas rater les ateliers de peinture chinoise, à laquelle je comptais m'essayer, et de mah-jong, dont je ne connais pas bien les règles mais auquel j'aimerais jouer avec des amis du cours de Chinois.

Les ateliers de calligraphie et peinture

La peintre chinoise GAO Shuang était bien là, mais pas les fournitures. Des plateaux étaient posés sur des tréteaux et quelques bénévoles s'affairaient à les recouvrir de papier rouge. L'artiste, ennuyée, m'a dit que l'atelier ne commencerait pas tout de suite, que quelqu'un était allé chercher les pinceaux et la peinture, ainsi que le papier. J'en ai profité pour chiner parmi les vieux livres de l'autre côté de l'esplanade puisque le samedi matin est prévu pour la foire aux livres. J'y ai d'ailleurs trouvé quelques occasions intéressantes sur la Chine dont je vous parlerai une fois lus.

Or donc, je reviens une heure plus tard et je croise une amie, Michèle, très intéressée par l'atelier de peinture, elle aussi. La responsable de ce stand nous a indiqué qu'elle attendait encore le nécessaire mais ne pouvait nous dire quand cela commencerait. Au bout de 20mn, Michèle est repartie. Et elle a eu raison : l'atelier n'a pu se mettre en place qu'à 15h, c'est à dire que j'ai attendu 5 heures avant de pouvoir commencer. La patience est une vertu chère aux chinois et j'ai ainsi pu la travailler grâce à ce contretemps.

La souriante GAO Shuang

Une fois devant la feuille de papier, je me suis sentie un peu seule, sans indications de la part du professeur et sans possibilité d'essayer la couleur. Ce n'est pas grave, je me suis acheté un petit livre sur la peinture chinoise et j'apprendrai les rudiments chez moi dans ses pages. De leur côté, les enfants présents se sont amusés à faire de petits dessins qui, s'ils n'avaient rien à voir avec de la peinture chinoise, avaient cependant le mérite de les distraire pendant que la souriante Mme GAO discutait avec des amis à quelques pas de là. Et coup de chance : j'ai pu en fin de journée faire un petit essai avec un autre peintre bénévole (je n'ai pas son nom, hélas) qui m'a montré comment me servir du pinceau et donné des directives; j'ai donc pu faire une esquisse de bambous :


Soyez indulgents, ce n'est qu'un essai

De son côté, la charmante conférencière XIE Mai s'est proposée de faire des démonstrations et des initiations à la graphie chinoise sur de jolis papiers :

Madame XIE Mai à la calligraphie

La fête avait mis du temps à démarrer, mais l'ambiance était là : musique et danses dans le kiosque, dégustations de thé (à défaut du rituel qui n'a pas pu être présenté pour une raison inconnue), de petits raviolis chinois faits sur place (délicieux), ateliers de calligraphie et de Mah Jong, démonstrations de Taï-Chi avec Me SHI Fei, qui a fondé en 1996 l'Ecole Taoïste Taihe des Arts Martiaux du Mont Wudang. Me SHI dirigera un atelier en weekend (40 heures sur 4 semaines) au campus de l'université Montpellier 2*.

Me SHI Fei prépare le thé vert


La fabrication des raviolis


Le clou des célébrations : les fameuses danses de l'éventail et danses du lion par l'Ecole d'Arts Martiaux Qwan Ki Do de Montpellier. 

La danse du lion : le lion d'argent

Les lions ont beaucoup amusé les enfants, mais aussi les adultes :

Le lion d'or fait sensation


Je ne me suis finalement pas risquée à l'attente pour l'atelier de Mah Jong : les tables étaient prises d'assaut et on se doute qu'il faut un certain temps pour donner les rudiments du jeu. Ce sera pour une autre fois... En attendant, on peut dire merci à toute l'équipe de l'Institut Confucius, et principalement à Madame Prigul, sa directrice française, car tous se sont pliés en quatre pour faire de cette journée un événement agréable autant qu'attendu.

* Pour le stage de Taï-Chi, se renseigner auprès de l'Institut. Lien en encart.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez votre commentaire ici