Pages

Bandeau théière calli

Bandeau théière calli

vendredi 26 septembre 2014

La conférence sur les rites

J'étais, bien entendu, au nombre des auditeurs de la conférence d'hier, 25/09/14, qu'a donné Madame XIE Mai dans la Salle Pétrarque. 




Madame XIE, qui a présenté cette conférence en langue chinoise, était accompagnée de Lucie, son interprète pour la soirée. Si je ne me trompe pas, Lucie est élève à l'Institut Confucius.

A l'aide de 63 slides, notre conférencière a mis en lumière l'évolution des rites en Chine d'hier à aujourd'hui. L'approche a débuté par la période du néolithique (-7000 à -5000 ans) avec des vestiges de maisons suspendues trouvés en 1973 sur le site de Hemudu* dans la province du Zhejiang, au sud de Shanghaï; les techniques de constructions comprenaient des tenons et mortaises de bois imbriqués de façon originale. Si les maisons étaient sur pilotis, c'est que les habitants avaient à affronter régulièrement les crues.

XIE Mai a abordé les rites du mariage, dont le "mariage en marchant", qui existe encore de nos jours dans une ethnie du Sichuan, ou encore des rites familiaux qui pouvaient faire qu'un enfant pouvait ne jamais connaître son propre père de toute son existence.

C'est le Duc de Zhou (周公旦zhōugōng dàn), au XIe siècle avant J.-C., qui fut le premier à mettre en place à large échelle des règles comportementales d'après les rites des ancêtres, développant ainsi l'aspect social, la politique étatique et tous les aspects de la vie quotidienne, ce qui équivalait à prescrire une manière d'agir et de penser, une sorte de philosophie bienveillante de la vie. Les rites devinrent également peu à peu un moyen de contrôler le peuple.

Nous avons eu un aperçu des rites dans l'armée ainsi que certains codes sociaux, notamment le traditionnel salut avec les deux mains que l'on agite à trois reprises en s'inclinant, qui est également utilisé dans les arts martiaux :



N.B.: Ce même geste avec la main gauche refermée sur la droite est plus populaire.

Madame XIE nous a parlé du CHAO GONG, instrument de percussion utilisé dans les rituels tribaux marquant la soumission ou l'allégeance à un supérieur où l'on versait un tribut fait de biens de valeur, de production agricole ou de monnaie. Abordés également : les rites funèbres. Nous avons appris que la tradition voulait qu'à la célébration d'un décès les membres de la famille et les amis se drapent d'une étole en lin blanc sans couture, le blanc étant la marque du deuil.

En ce qui concerne les rites de mariage, nous savons que de nos jours les coutumes occidentales prévalent avec l'habit noir pour l'homme et la robe blanche pour la femme (personnellement, je me suis mariée en rouge, mais ce n'est pas usuel), mais parfois encore la robe traditionnelle (le soir après l'acte en Mairie) pour l'épouse. Nous avons eu doit également à quelques explications amusantes sur les festivités entourant la naissance d'un enfant.

La conférence a continué sur l'explication du JIA LI, un code de bonnes moeurs comprenant discipline, exemplarité, harmonie et esthétique, et qui fut mis en pratique lors du mariage de l'empereur Guangxu (celui qui fut empoisonné par sa tante qui l'avait mis sur le trône), dernier empereur de la dynastie Qing (1644-1911, Manchous). 



Pour terminer en nous mettant l'eau à la bouche, nous avons profité des lumières de Madame XIE sur le thé et le cérémonial qui l'entoure : importance de l'environnement, des vêtements, les 5 étapes, l'appréciation, ses vertus, ainsi que l'alimentation en général, dont l'importance des baguettes. Saviez-vous, par exemple, que la longueur de celles-ci symbolise notre ambition ? Que l'on ne plante jamais les baguettes à la verticale (cela rappellerait les bâtons d'encens) ? Que l'on ne désigne pas quelqu'un avec elles ? Que mélanger avec est très mal vu ? Les baguettes sont également une représentation du couple et de l'amitié; c'est un cadeau toujours apprécié par les amis.

La conférence était tellement intéressante que je n'ai pas vu le temps passer; elle donne envie de se plonger plus profondément dans l'étude des rites ancestraux de nos cousins d'extrême orient.


* Sur le site Internet de Hemudu, on peut voir trois vidéos intéressantes sur l'historique et les fouilles.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez votre commentaire ici