Pages

Bandeau théière calli

Bandeau théière calli

lundi 21 septembre 2015

LI HONGBO


LI HONGBO (李洪波) est un artiste chinois qui s'intéresse depuis longtemps à l'art expérimental. Diplômé de l'Académie des Beaux Arts de Beijing en 2001, il est surtout connu pour ses oeuvres mouvantes en papier. 

L'artiste est né en 1974 dans la province de Jilin. Il a dernièrement exposé à la galerie New-Yorkaise Klein Sun ("Tools of Study"), à la 18e biennale de Sydney ("The Big Bang") et au Musée allemand Kunstverein de Ludwigsburg ("Out of Paper"). Depuis, Li Hongbo est retourné en Chine où il continue de vivre de son inventivité.

A l'aide de papier, d'une grille en métal, d'une scie spéciale et de colle, Li Hongbo fabrique ses oeuvres avec un peu d'aide et beaucoup de patience car il faut encoller chaque travail feuille par feuille. Quand on connaît l'épaisseur d'une feuille, on devine le temps qu'il faut pour avancer de quelques centimètres. Je ne le connais pas assez bien pour vous dire si les oeuvres de base, comme ses bustes, sont de son cru ou s'il s'agit, en partie ou non, de reproductions.

C'est dans la tradition du travail sur papier que Li Hongbo a puisé son inspiration. En Chine, mais également un peu partout dans le monde, on donnait des travaux de papier aux jeunes enfants et parmi ceux-ci, des guirlandes découpées. Il est probable que ces guirlandes aient participé à l'inspiration de l'artiste.Tant que ses oeuvres n'étaient pas très connues, elles bénéficiaient d'un élément de surprise lorsqu'un initié (autorisé) se mettait à "étirer" ses sculptures. Certains critiques ont émis quelque prose sur les états statiques et émotionnels des transformations de ces travaux artistiques, mettant parfois en avant la différence entre restriction et liberté et faisant du concept de mouvance et de liberté une sorte d'étendard symbolique.

Voici une video où vous pourrez profiter de l'étirement d'un de ses fameux bustes :



Chaque buste comprend de 7.000 à 8.000 feuilles de papier collées et empilées les unes sur les autres grâce à une sorte de pochoir à lamelles, ce qui permet à l'ensemble d'être mu dans tous les sens comme les plis d'un accordéon et provoque un effet parfois époustouflant. On est loin des papiers collés de Braque ou de Picasso... 



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez votre commentaire ici