Pages

Bandeau théière calli

Bandeau théière calli

mardi 6 août 2013

Le Wade-Giles

Le "Wade-Giles" (prononcer à l'anglaise) est le nom que l'on donne au premier système de romanisation des caractères chinois au milieu du XIXe siècle. Thomas Francis Wade, un officier anglais qui fut vice-consul de Shanghaï en 1952, avait transcrit, en 1859, les idéogrammes chinois en caractères romains en prenant soin d'y adjoindre des signes, comme l'apostrophe pour les consonnes fortement soufflées, le but étant de faciliter la prononciation des mots. Bien entendu, étant Britannique, son système phonétique se rapprochait de sa langue maternelle anglaise.

Thomas Francis Wade

En 1912, le dictionnaire Chinois-Anglais d'Herbert Giles fut édité et ce dernier avait apporté des améliorations au système de Wade. Le système de Wade-Giles fut utilisé par les anglophones jusqu'à la fin du XXe siècle.

L'approche de Wade fut reprise par les Chinois, dont le projet de transcription romaine de leurs idéogrammes débuta un an avant la finalisation du système de Thomas Wade, soit en 1958, lors de la 5ème session plénière de la toute nouvelle République Populaire de Chine. Le pinyin 拼音 (Pīnyīn en pinyin), qui peut se traduire par "assemblage de sons", fut adopté en 1979 par le gouvernement chinois.

Exemple des différences entre différents types de transcription du chinois :




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez votre commentaire ici