Pages

Bandeau théière calli

Bandeau théière calli

dimanche 10 novembre 2013

Les cerfs-volants

C'est à un penseur et philosophe chinois du IVe siècle avant J.C. que l'on attribue l'invention du cerf-volant (feng zheng) 风筝: Mo Zi. Mais ce fut un artisan du temps des Royaumes Combattants, pendant la dynastie des Zhou de l'Est (475-222 avant J.C.) nommé Gongshu Pan qui eut l'idée de son utilisation à des fins d'observation militaire.

A l'époque de la dynastie des Han (206 av. J.C. à 220 de notre ère), qui suivit celle des Qin, le concept fut "amélioré" pour terrifier l'ennemi. Enfin, au XIIIe siècle (dynastie des Song puis dynastie mongole des Yuan), les villes en état de siège s'en servirent pour transmettre des messages par-delà la cité assiégée et pour incendier le campement des assiégeants.

http://cerfvolant.militaire.free.fr/page%20suite/accueil/histoire%20du%20cv/histoire%20cv.html

On dit aussi que le cerf-volant serait le fruit de l'ingéniosité de quelques ermites taoïstes qui vivaient au sommet des montagnes, faisant participer à leurs exercices de méditation un cerf-volant censé communiquer avec les différents phénomènes célestes. Ge Hong (283-343) évoquait des "voitures volantes faites de bois de jujubier".

Puis vint la dynastie des Tang (618-906) qui vit l'engouement du cerf-volant parmi toutes les couches du peuple. Marco Polo indiquait que des navigateurs l'utilisaient à la fois comme présage et pour mesurer le vent avant chaque départ. Des récits indiquent que des pêcheurs lacustres y suspendaient leur hameçon, où était attaché l'appât, afin de ne pas éveiller la méfiance du poisson.

De nos jours, l'art de la fabrication du cerf-volant est entre les mains d'artisans qui font des créations ingénieuses et artistiques. On en trouve avec des sifflets, des harpes éoliennes, voire des lampions pour les vols de nuit. Les motifs animaliers sont très prisés (poisson, oiseau, papillon, dragon, grenouille, cigale...). A Pékin, on les fabrique avec une trame de bambou pour résister au grand vent du nord ; à Tianjin, on y adjoint la technique du pliage, ce qui permet un rangement facile de très longs cerfs-volants. Weifang est la capitale chinoise du cerf-volant : un grand festival y est organisé chaque annéee réunissant des centaines de participants venus de plus de 20 pays.

Lors de la Fête des Morts, ou Fête de Qingming, le 5 avril de chaque année, les chinois ont l'habitude de faire voler des cerfs-volants.


Source : "En Chine, à Hong Kong et Macao", Guides Visa  Hachette, 1994.
Illustration : histoire du cerf-volant, cerfvolant.militaire.fr (lien sur la photo).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez votre commentaire ici