Pages

Bandeau théière calli

Bandeau théière calli

dimanche 29 décembre 2013

La politique de l'enfant unique s'assouplit


La République Populaire de Chine, qui a recensé en 2012 une population de 1 milliard 351 millions d'habitants, a adopté hier (28/12/13) une résolution visant à autoriser les couples dont au moins l'un des membres est enfant unique à avoir deux enfants. Une dizaine de millions de couples seraient concernés. Les règles dans les provinces ne suivant pas forcément les lois nationales, l'ANP enjoint, par ailleurs, les autorités provinciales à "amender leurs règlements et prendre des actions spécifiques". L'agence Chine Nouvelle indique que ces règles entreront en vigueur dans certaines provinces et régions dès le premier trimestre 2014.
C'est en 1979 que la politique de l'enfant unique voit le jour en Chine dans le but de ralentir l'accroissement démographique galopant du pays. D'après les autorités de la RPC, cette politique aurait permis d'éviter 400 millions de naissances. Depuis août 2007, l'autorisation d'un deuxième enfant était déjà possible dans certains cas exceptionnels, comme pour les couples habitant en milieu rural (sauf dans le Henan) ou ceux dont le premier enfant était une fille. Il faut savoir également que les familles financièrement à l'aise n'hésitaient pas à enfreindre la loi, ayant les moyens de payer l'amende prévue en cas d'infraction.

Extrait d'un billet sur un ouvrage intitulé NAITRE EN CHINE, que j'ai posté le 10/11/12 sur http://bea007.over-blog.com/ :

En 2008, à l'approche de J.O. en Chine, aux Editions "Alternatives", est paru un livre incontournable pour qui veut comprendre l'historique de la politique de l'enfant unique en Chine : NAITRE EN CHINE. Qiang Zhang et Françoise Chabert ont mis leurs connaissances et leurs efforts en commun pour nous décrire avec franchise cette saga particulière et nous parler des résistances à cette politique ressentie par beaucoup comme inhumaine.
Extraits choisis (génèse de cette loi) :

1949 : Mao Zedong fonde la RPC.

1950 : 1ère loi sur le mariage. "Libre" choix du conjoint, validé par l'unité de travail, enregistré par le bureau des mariages. Difficultés d'application. La bigamie devient illégale.
1953 : 600 millions de citoyens. Des intellectuels suggèrent la restriction des naissances. Production de contraceptifs. Avortement et stérilisation accessibles sur demande avec l'autorisation du mari.
1957 : Campagne de "rectification" : chacun exprime son point de vue sur les questions politiques. Les intellectuels, sociologues et démographes sont déclarés réactionnaires.
1958 : politique du "Grand Bond en Avant". L'Etat a besoin de bras pour produire. On interrompt la production de contraceptifs.
1959-61 : La politique agricole est mise en difficulté. S'ensuit une famine qui fera 30 millions de morts et sera cause de multiples infécondités.
1962 : Baby boom en RPC. 2e campagne de contrôle des naissances. Le mariage ne peut se faire avant 20 ans pour les filles, 22 pour les garçons.  Plus besoin de l'autorisation du mari pour avorter. La vasectomie est encouragée, la contraception largement diffusée.
1971 : 20 millions de personnes en plus chaque année. Instauration de la politique des quotas. Le nombre d'enfants est limité à 2 en ville et 3 à la campagne. Peu de contrôles. La Chine entre à l'ONU.
1975 : Ebauche d'une politique d'économie de marché. Début du programme des 4 modernisations lancé par le Premier ministre Zhou Enlai.

1976 : Mort du Président Mao Zedong de la maladie de Charcot. Il n'a pas désigné de sucesseur.
1978 : Le parti exige des contrôles rigoureux. Seuls les Mongols et Ouigours (peu nombreux) ne sont pas concernés par les quotas.
1979 : Certificat de l'enfant unique, qui donne lieu à des primes, à la gratuité des soins médicaux et scolaires, facilite le logement en ville et permet l'attribution d'un peu de terre pour les paysans. Sanctions pour les réfractaires : retenue sur salaire, licenciement, maison saccagée par le planning familial.
1980-82 : La Constitution rend obligatoire la limitation des naissances.
1991 : les cadres du parti sont rendus responsables de cette politique. Fausses déclarations en nombre.
1999 : Renforcement du contrôle et de la délation. 

2006 : Durcissement. Les provinces sont sommées de rendre des comptes. Les familles les plus aisées peuvent se payer le luxe d'acquitter les amendes ou passe-droits.
2007 : Au Guangxi, où la loi n'est pas respectée (les cadres du parti ne la respectent pas non plus dans cette région). Répression violente. Avortements non consentis ou stérilisations forcées ont lieu. Possibilité pour les couples de parents eux-mêmes enfants uniques d'avoir deux enfants (sauf dans le Henan, qui est très peuplé). L'Etat laisse une grande autonomie aux provinces.

1 commentaire:

  1. Cette politique aidera peut-être a payer les retraites d'une population vieillissante mais elle n'aidera pas la natalité dans l'empire du milieu.

    En effet, il faut aussi donner l'envie et les moyens aux jeunes générations d'avoir des enfants :
    - La pollution et le chomage ne donne pas envie d'avoir des enfants
    - L'éducation en chine coûte très cher (beaucoup plus qu'en europe). Avoir un enfant cela coûte très cher, alors deux c'est impensable.

    Cela dit, le premier aspect juridique est franchi, il faut ensuite avoir une véritable politique de natalité.

    RépondreSupprimer

Laissez votre commentaire ici