Pages

Bandeau théière calli

Bandeau théière calli

dimanche 20 avril 2014

Guo Gan et la mélodie de bambou


Mardi 8 avril dernier, j'ai eu le bonheur d'être parmi les spectateurs de "Chine : Une mélodie de bambou", promenade poétique et musicale  que proposait amicalement la Chapelle Saint-Gély à Montpellier en partenariat avec l'Institut Confucius.

Le site, que je ne connaissais pas, est propice à ce genre de soirée polymorphe. Ainsi que nombre d'autres lieux de cultes catholiques désaffectés de la ville, la chapelle est une véritable chapelle contemporaine reconvertie en auditorium. Les vitraux sont toujours là, mais on a ajouté ici un bar et tout le matériel sonore et les éclairages qui en font un lieu de spectacle digne de ce nom.


La soirée était dédiée à la découverte de l'art de vivre et de la création artistique, des arts traditionnels et de l'art contemporain chinois, auxquels ont été ajoutés des pièces de Rachmaninov et Dutilleux interprétés par Catherine Rouaud au piano.

L'Institut Confucius de Montpellier avait pris soin de faire poser au sol de l'herbe fraîche en rouleaux, ce qui a permis à nombre d'auditeurs d'enlever leurs chaussures en même temps que donner un air champêtre au tout.

En entrée, Shen Wenjing nous a joué du Gu Qin avec toute la douceur possible.


Puis vinrent les morceaux de piano pour illustrer les évolutions très souples de Jean-François Saurel au Qi Gong, sur l'herbe, au milieu de l'assistance. Petite pause. Madame Ma nous offre une tasse de thé bien chaud. Puis vient le clou du spectacle : Guo Gan, qui a fait pleurer et danser son erhu, sorte de petite vielle chinoise ancienne à deux cordes.



J'avoue avoir été très impressionnée par sa virtuosité et la symbiose de toute son âme avec sa musique, surprise aussi d'entendre des morceaux très variés, allant de la musique traditionnelle à un air français populaire ("Je ne regrette rien" de Piaf) en passant par une composition intitulée "la course des chevaux" où on croirait les voir partir au galop en hennissant. Cet auteur et interprète a la musique dans les veines.

Ma surprise n'a pas été moindre en entendant son erhu faire écho à un autre instrument chinois à cordes dont jouait, avec parcimonie et avec des arrangements de mixage en direct, Etienne Schwarcz, dit Eitan S., directeur artistique du lieu, redoutable à la table de mixage. Le résultat de la "conversation" des deux instruments avec les sons électroniques est époustouflant. J'espère qu'il y aura un enregistrement. Voici un très court extrait (si le lecteur fonctionne) : 

video


En attendant, je vous laisse le lien suivant sur YouTube parce que mon extrait est vraiment trop court et de piètre qualité :

Et voici un lien sur sa biographie, si cela vous intéresse :

Une journaliste de radio était présente pour interviewer les musiciens sur le parterre herboré. Le temps d'admirer encore les projections de la photographe Martine Eudel et de jeter un oeil au magazine d'art contemporain de Chengdu "Mind" et c'était l'heure du retour. Je ne peux que remercier l'Institut Confucius pour ce moment particulièrement agréable, en espérant qu'il y en aura d'autres.






samedi 19 avril 2014

Stages de Pâques à Montpellier


L'Institut Confucius de Montpellier organise des 

stages de découverte de la culture et de la langue chinoises 
pendant les vacances de Pâques 2014




3 sessions sont prévues :

- Jeune public (6-16 ans)
- Adultes
  • Lundi 28 avril  : de 10h à 11h30 
  • Lundi 28 avril  : de 14h à 15h30
  • Mardi 29 avril  : de 10h à 11h30

Au programme : 

calligraphie, peinture traditionnelle, jeux et initiation à la langue.

Les inscriptions se font jusqu'au 25 avril auprès de l'Institut Confucius de Montpellier :

info@institut-confucius-montpellier.org

Tél. : 06 58 15 71 71



Journée de la langue chinoise


L'Organisation des Nations Unies
a décrété le ce 20 avril comme étant la

JOURNEE DE LA LANGUE CHINOISE

Alors n'hésitez pas :

请说汉语!




En France, le mandarin est devenu la 5ème langue étrangère enseignée; plus de 33.000 élèves ont choisi d'apprendre le chinois en 2012. D'après Cécile Bertrand, fondatrice de l'"Institut du Chinois", interrogée par Anaïs Lefébure de "Jol Press", sur un C.V., parler chinois devient un critère de sélection à l'embauche dans des domaines tels que achat, commerce, export, luxe, tourisme, négoce du vin, mais aussi pour des ingénieurs qui souhaitent s'expatrier en Chine pendant quelques années. N'oublions pas que beaucoup de Chinois ne parlent pas anglais.

Interrogée sur la difficulté de l'apprentissage de cette langue, Cécile Bertrand a rappelé qu'il se faisait progressivement, qu'il ne fallait pas être trop pressé parce que l'oral et l'écrit sont très séparés; l'apprentissage des caractères nécessite beaucoup de travail personnel parce qu'il s'appuie sur la mémoire visuelle.

Ayant demandé à l'équipe du site de l'ONU en français des précisions quant à la date précise de cette journée (qui semble varier selon les sources), voici ce qu'ils m'ont répondu: 

"La date de la Journée de la langue chinoise a été sélectionnée au moment de Guyu ("Pluie de Millet") - 6e des 24 termes solaires dans les calendriers traditionnels d'Etrême-Orient - pour rendre hommage à la Cangjie (une figure très importante dans la Chine ancienne).

La date varie tous les ans selon le calendrier solaire...


Cette journée, comme les cinq autres journée de langue (anglaise, arabe, française, espagnole et russe), est célébrée à l'initiative du Département de l'information de l'ONU afin de mettre en avant le multilinguisme et la diversité culturelle; ces journées servent également à promouvoir l'utilisation équitable des six langues officielles au sein de l'organisation.

Les dates des journées ont été choisies par le Département pour leur signification symbolique ou historique relative à chaque langue."


jeudi 10 avril 2014

Expo photo du 孔子学院 de Montpellier


L'Institut Confucius de Montpellier a le plaisir de vous informer de sa prochaine

exposition photographique


qui se tiendra 

du 12 au 16 mai 2014


à

La Maison des Relations Internationalesde Montpellier


14 rue Descente en Barrat
(au bout de l'Esplanade Charles de Gaule)
04 67 34 70 11
relations.internationales@ville-montpellier.fr
Tram : 1, 2 et 4, station Corum